Différentes techniques de chirurgie réfractive sont mises à la disposition de votre chirurgien afin de corriger au mieux et sans douleur votre trouble visuel.

I – LES LASERS DE SURFACE (PKR – LASEK – EPILASIK).

Adapté pour traiter la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatie.

Il s’agit de 3 techniques proches qui agissent toutes sur la surface de la cornée après avoir retiré l’épithélium (une des couches qui compose la cornée). Ceux sont donc 3 techniques désignées sous le terme de laser de surface mais qui diffèrent dans la manière dont l’épithélium est retiré.

epitheliumPKR : (photokératectomie réfractive). Cette technique opératoire utilise le laser excimer directement sur la surface de l’oeil après avoir retiré l’épithélium. Cette technique peut être utilisé pour corriger une faible myopie (jusqu’à -3 dioptries) ainsi que pour l’astigmatisme myopique.

LASEK : Technique particulière de PKR où l’épithélium est repositionné manuellement après l’application du laser. Préconisée en cas de forte myopie, notamment lorsque le Lasik n’est pas praticable (cornée trop épaisse par exemple).

EPILASIK : forme moderne de PKR. L’épithélium est séparé mécaniquement du reste de la cornée, puis repositionné comme avec la technique du Lasik.

II – LASIK CLASSIQUE et LASIK 100% LASER.

Ces lasers sont adaptés pour traiter toutes les anomalies de vision mais les cornées doivent être suffisamment épaisses et régulières. Le lasik est la technique de référence en matière de chirurgie réfractive par laser.

lasikLe lasik s’applique en profondeur de la cornée. Les résultats de ces techniques opératoires sont plus rapides et plus stables qu’avec les lasers de surface. Elles sont mieux adaptées pour corriger les degrés de myopies plus importants par exemple.

Principe du LASIK : Il s’agit de découper une fine lamelle dans l’épaisseur de la cornée (à l’aide d’un microkératome) pour permettre un remodelage en profondeur au laser excimer de la courbure cornéenne.

Principe du LASIK 100% laser : on l’appelle également le « TOUT LASIK ». L’intervention se déroule en deux étapes et utilise deux lasers différents : le laser femtoseconde permet de découper un petit volet cornéen (le laser évite de recourir à un instrument mécanique pour la découpe et celle-ci est plus fine qu’avec les autres technologies), puis le laser excimer prend le relais afin de corriger le défaut de la vision.

A noter : pour la presbytie, on parle de presby-lasik.

La correction de la presbytie au laser

La presbytie est une affection liée à la perte progressive de l’accommodation à partir de 40 ans et représente un des premier signes  de vieillissement de la vision nécessitant alors des lunettes pour lire.

S’il est parfaitement admis que la la correction de la myopie, de l’hypermétropie et de l’astigmatisme ne posent plus de problèmes techniques  grâce à la correction au laser,  on s’achemine vers une prise en charge et une correction chirurgicale de la presbytie de façon aussi efficace grâce à de très nombreuses possibilités techniques tant au laser que chirurgicale :

1) Le presbylasik

Les dernières générations de lasers sont à la fois de plus en plus sophistiqués et pointus, permettant soit :

  • De modifier le facteur d’asphéricité de la cornée et la rendre ainsi multifocale permettant à la fois la vision de loin et de près,
  • soit de créer 2 zones de la vision au niveau de la cornée, l’une pour la vision de près l’autre pour la vision de loin.

2) La monovision dans la correction de la presbytie

Le bilan préopératoire permet de déterminer l’œil directeur dans la vision de loin, alors que l’œil dominé sera dédié à la vision de près.

Cette détermination permettra de reproduire au laser cette vision partagée loin et près
View Video

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter pour prendre rendez-vous ou obtenir des renseignements.

En savoir plus sur les défauts de vision

Poser votre question

Annuler