La presbytie est une affection liée à la perte progressive de l’accommodation à partir de 40 ans et représente un des premiers signes  de vieillissement de la vision nécessitant alors des lunettes pour lire.

S’il est parfaitement admis que la correction de la myopie, de l’hypermétropie et de l’astigmatisme ne posent plus de problèmes techniques  grâce à la correction au laser,  on s’achemine vers une prise en charge et une correction chirurgicale de la presbytie de façon aussi efficace grâce à de très nombreuses possibilités techniques tant au laser que chirurgicale. Ces techniques ont pour but de compenser la perte du pouvoir accommodatif de l’œil lié à l’âge en augmentant la puissance de l’œil en vision de près.

Les implants multifocaux dans la correction de la presbytie:

De nos jours, c’est la méthode la plus performante dans la correction de la presbytie.

Principe de la multi-focalité : Elle permet à l’œil de recevoir des images tant de loin que de près ou  à distance intermédiaire demandant  aux formidables ressources du cerveau de faire un tri et de sélectionner alors l’image qu’il souhaite voir nette. Cette souplesse cérébrale demande une période d’adaptation pour améliorer progressivement les performances visuelles.

Elle consiste à remplacer la lentille naturelle que représente le cristallin dans l’œil par une lentille ou « implant multifocal » permettant à l’œil de retrouver une bonne  vision de loin comme de près.
Le calcul de la puissance de l’implant multifocale est déterminé de façon très précise dans le bilan préopératoire du patient par les nouvelles générations d’échographie et d’écho biométrie oculaire sans contact (IOL MASTER et LENSTAR ls 900).
View Video

 

Presbytie et Cataracte:

 

La cataracte se définit par une détérioration de l’opacité du cristallin et atteint souvent les patients déjà presbytes. Ils sont alors soumis à deux handicaps visuels liés au vieillissement du cristallin. Le premier en rapport avec la presbytie déjà installée entrainant une perte de l’accommodation, et le second se traduisant par une baisse de la vision due à l’opacification cristallinienne.

Plusieurs solutions permettent au cristallin de retrouver  sa fonction.

– Première solution. Lors de la chirurgie de la cataracte après s’être assuré de l’intégrité de l’état du fond d’œil (la macula en particulier). En effet , le cristallin cataracté est alors remplacé par un implant multifocal qui restaure à la fois une vision claire et corrige la vision de loin et la presbytie.

View Video

Deuxième solution. Même en l’absence de cataracte, l’efficacité de ces implants multifocaux permet aux patients presbytes d’en bénéficier pour réduire considérablement  leur dépendance vis à vis d’une correction (lunettes ou lentilles) voir de la supprimer.

Les inconvénients de ces implants multifocaux restent minces, mais dans 10 à 20% des cas, surtout dans les premiers mois, il peut exister des halos nocturnes et une baisse de la sensibilité aux contrastes pouvant gêner sans l’empêcher, la conduite prolongée de nuit. Les patients seront informés de la possibilité parfois d’un port occasionnel de lunettes dans des situations extrêmes, notamment pour la lecture prolongée de petits caractères.

Les risques de cette chirurgie rejoignent les risques inhérents  à toutes chirurgies impliquant l’ouverture du globe oculaire.

On distingue  2 catégories d’implant qui peuvent remplir différentes fonctions :

  • Les implants classiques monofocaux, bien connus depuis plus de 20 ans, qui corrigent une éventuelle myopie ou hypermétropie associée à la cataracte.
  • Les implants dits ‘implants premiums’ ou ‘implants réfractifs’ sont capables de vous apporter un confort optimum après la chirurgie de cataracte.

En effet, ces implants peuvent corriger toutes les amétropies possibles :

  • l’astigmatisme par un implant torique
  • des implants multifocaux pour corriger la presbytie
  • des implants multifocaux toriques qui corrigent la presbytie et l’astigmatisme

Et bien sûr, tous ces implants peuvent corriger soit une myopie ou une hypermétropie associée.

 

Chirurgie réfractive de la presbytie au laser : Presby-Lasik 

Les dernières générations de lasers sont de plus en plus sophistiquées, permettant soit :

  • De modifier le facteur d’asphéricité de la cornée et de la rendre ainsi multifocale, permettant à la fois une vision de loin et de près.
  • Soit de créer 2 zones de vision au niveau de la cornée, l’une pour la vision de près l’autre pour la vision de loin.

 Cette méthode très satisfaisante chez les hypermétropes peut néanmoins entrainer quelques effets indésirables nocturnes pendant une certaine durée (dans 1 cas sur 10). Une légère correction sera alors préconisée pour une conduite de nuit.

Chirurgie réfractive de la presbytie et monovision:

Le bilan préopératoire permet de déterminer l’œil directeur dédié à la vision de loin, alors que l’œil dominé sera dédié à la vision de près.

Cette détermination permettra de reproduire au laser cette vision partagée loin et près.

Cette technique est souvent utilisée chez les myopes. Les patients demeurent satisfaits de ce procédé de bascule. Néanmoins, pour effectuer des taches très précises ou pour une conduite nocturne une petite compensation peut être prescrite au besoin.

  • Publié parRoger Baudryle 22 avril 2015, 10 h 35 min

    Ma mère a un début de cataracte à 68 ans et est aussi hypermétrope et astigmate. Est-il possible de résoudre tous ces problèmes d’une pierre trois coups ?

    Reply →
    • Publié parllple 23 avril 2015, 15 h 40 min
      in reply to Roger Baudry

      Oui je dirai même d’une pierre quatre coups.
      L’opération de la cataracte vise à retirer le cristallin opacifié (par la cataracte) et le remplacer par un implant. Ainsi pour corriger les défauts visuels qu’à votre maman ici l’hypermétropie et l’astigmatisme il faudra choisir un implant torique avec une certaine puissance déterminée au moment du bilan pré opératoire. Il sera aussi possible d’utiliser un implant multifocal torique pour corriger sa vision de près.

      Reply →
  • Publié parJulien Durandle 27 mai 2015, 18 h 05 min

    Apres avoir réalisé une chirurgie réfractive au laser est-il possible d’être opéré de la cataracte ?

    Reply →
    • Publié parllple 28 mai 2015, 15 h 09 min
      in reply to Julien Durand

      Oui l’opération au laser ne pose pas de problème pour envisager l’opération d’une cataracte. La chirurgie réfractive touche la cornée tandis que l’opération de la cataracte touche le cristallin. Il faudra cependant utiliser des formules spécifiques pour le calcul de l’implant cristallinien artificiel. Ce qui revient à dire qu’aujourd’hui intervenir sur une cataracte ne pose aucun problème.

      Reply →
  • Publié parMichelle de MACONle 9 mai 2016, 11 h 04 min

    Je me suis fait opérée de la cataracte + pose implants multifocaux. Oeil droit super, oeil gauche vue moins bonne mais surtout une tâche qui se promène dans mon oeil et qui me gêne. Le chirurgien dit qu’il ne voit rien, mais moi je suis très gênée, que faire ?

    Reply →
  • Publié paronlinele 19 décembre 2016, 10 h 15 min

    http://cia5purchase.com/ , professional for sale online buy samples generic tadalafil from cipla .

    Reply →
  • Publié parviagrale 12 mars 2017, 17 h 53 min

    Buy http://v1fastdelivery.com/ , soft Online What should I watch for while mainly this principally ?

    Reply →

Poser votre question

Annuler